- Itinéraire d'un blédard -

It Began, en Afrique

IT BEGAN EN AFRIQUE!

Yaoundé – Cameroun. Juillet 1990 – C’est sous un soleil tapant que je pousse mes premiers cris, l’air de dire « que les vraies choses commencent » ! Très vite, je réclame mon indépendance : je fais ma première fugue à cinq ans. Je parviens à faire quelques kilomètres avec un sac de voyage minutieusement apprêté avant d’être rattrapé.  Plus tard, je développe ma première affaire après avoir flairé une opportunité: je soutire quelques feuilles blanches chez mon père, alors professeur, et je les refourgue autour de moi pour quelques pièces !

Après avoir sillonné les petites villes camerounaises (Sangmelima – Obala – Efok) au gré des affectations du padre, je décolle pour la France, la tête plein de rêves, d’envie et d’illusions. 


RENDEZ-VOUS EN TERRE INCONNUE

Lyon – France. 2002 Je viens à peine d’arriver que le froid me chicotte déjà !  Il est 8h30 et c’est la première fois que nous prenons le métro aussi tôt. D’ailleurs il est bondé et, à peine les portes s’ouvrent  que tout le monde se précipite dans les couloirs et se met à courir dans tous les sens. A mon tour de courir sans trop savoir pourquoi, sans doute une alerte à la bombe, me dis-je. Ma mère qui me rattrape alors m’explique que nous sommes juste en « heure de pointe et que c’est le stress de la France ». Ah ! Au temps pour moi !

 Arrête de faire ton Bledard

« ARRÊTE DE FAIRE TON BLEDARD !»

Au collège, l’adaptation est plus « caillou » que je ne le pensais! Les gens ont les foutaises. Ils pensent tous que je ne parle pas bien français parce que j’ai un "accent". Bon, c’est vrai que je dis « culotte » pour dire Bermuda et que j’utilise un tas d’expressions qui ne leur sont pas familières mais, le français est ma langue maternelle. Dans la cour, on me demande si j’ai fait la guerre, comment je suis arrivé jusqu’ici, si je suis content d’avoir l’opportunité d’aller à l’école, etc.

Parmi toutes les remarques que j’entends, il y en a une en particulier des autres africains qui sera l’élément déclencheur : « arrête de faire ton blédard ! Tu nous tapes l’affiche ! » Tchié ! A ce moment précis, je réalise qu’en plus d’être un immigré pour le commun des français, je suis également un « blédard » pour les descendants d’immigrés (enfants de blédards) ! Bah mince alors !

Ndolè ou Tartiflette

« NDOLE OU TARTIFLETTE?»

Je me retrouve alors face à un cruel dilemme : renier mon identité pour m’assimiler ou rester authentique et continuer à essuyer les moqueries? Vais-je devoir adopter un accent d’intégration ? Faire impasse sur le Ndolè, le Nfian owondo (sauce d’arachides) et le poulet DG pour privilégier la tartiflette, le gratin dauphinois ou encore les quenelles ? 

Blédard et fier!

« BLEDARD ET FIER »

Finalement, je me rends compte que renier mon identité afin de m’assimiler me demanderait beaucoup plus d’effort que d’assumer qui je suis. Je décide ainsi de prendre les moqueries à contresens et de me réapproprier le terme « blédard ». J’ouvre alors un blog intitulé « Blingcool Le Blédard » (aujourd’hui disparu) où je relate avec beaucoup d’autodérision mes péripéties d’immigré « blédard » et sur lequel j’aborde avec humour caustique et sans complexes des sujets tels que le racisme, l’immigration, le métissage et bien d'autres

Bledard Is The New Cool

« BLEDARD IS THE NEW COOL »

Hull – Nord de l’Angleterre – 2013 – Hull – Nord de l’Angleterre – 2013 – Je suis en échange universitaire et je continue de narrer mes mésaventures de blédard sur mon blog, dans une chronique que j’intitule « N*gga in Hull ». En parallèle, je décide de lancer un t-shirt « In Chicken We Trust », détourné du t-shirt « In Funk We Trust ». Face à l’engouement autour de celui-ci, je décide à mon retour en France de décliner le concept de la Bledardise d’abord en une marque de vêtements, puis en une marque Lifestyle. C’est ainsi que d’une moquerie, naît une marque !

Alloco Party

«ALLOCO PARTY?»

Lyon – France –  Juin 2013 – Je m'installe en pleine Place des Terreaux avec une friteuse et je distribue des frites de bananes plantains aux passants (sans autorisation). L'opération connaît un franc succès et permet de promouvoir Bledardise.  Depuis, les Alloco Party sont des rendez-vous à ne manquer sous aucun prétexte. Bientôt chez vous?

ET MAINTENANT? QUE SOUHAITEZ-VOUS CONSULTER?

LE CONCEPT /LE MANIFESTE / LA PRESSROOM/ NOS CAMPAGNES